Liverpool : l'explosion d'un taxi qualifiée d'"acte terroriste", la menace jugée "grave"

·1 min de lecture

L'explosion d'un taxi devant un hôpital de Liverpool, au nord de l'Angleterre, a été qualifiée lundi d'"acte terroriste" par la police, alors que le chauffeur était salué comme un "héros" ayant évité une "catastrophe". Trois hommes - âgés de 29, 26 et 21 ans - avaient été arrêtés dès dimanche dans le quartier de Kensington à Liverpool, en vertu de la loi sur le terrorisme, et lors d'une conférence de presse lundi, la police a annoncé l'arrestation d'un quatrième homme âgé de 20 ans.

La police a indiqué considérer les faits comme un "acte terroriste" tout en précisant que les motivations de cet acte "restaient à déterminer". Dans l'après-midi, le Royaume-Uni a relevé le niveau de la menace terroriste à "grave" par la voix de la ministre britannique de l'Intérieur Priti Pate.

À quelques centaines de mètres d'un lieu de recueillement national

Le Premier ministre Boris Johnson devait présider dans l'après-midi une réunion du comité de crise du gouvernement consacrée à ce sujet, a indiqué Downing Street. Les enquêteurs pensent que l'engin explosif a été "fabriqué" par le passager qui est décédé dans l'explosion. Deux adresses ont été perquisitionnées, dont l'une, avenue Rutland, à Liverpool, où "des éléments importants ont été trouvés et des recherches supplémentaires seront nécessaires aujourd'hui et potentiellement dans les prochains jours", a indiqué la police.

Le passager avait emprunté le taxi dans cette avenue, demandant au chauffeur de l'emmener à l'hôpital pour femmes, situ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles