Liverpool en colère : retour sur le scandale du Stade de France

Ilan Deutsch/Paris Match

Paris Match a retrouvé les victimes du fiasco et leur consacre la une de notre prochain numéro.

Ils nous avaient bouleversés, incarnant bien malgré eux le fiasco du 28 mai autour du match Liverpool-Madrid. Assaillis de gaz lacrymogène et coincés derrière les grilles du stade, cet enfant de 11 ans et son père viennent de nous ouvrir leur porte . Comme d’autres victimes. Malmenés par les forces de l’ordre et des hordes de voyous à Saint-Denis, ils n’en reviennent pas que les autorités françaises les aient stigmatisés : « On compte sur vous pour dire ce qui s’est vraiment passé ! »

Après les années Covid, Jade n’avait pas hésité à casser sa tirelire pour offrir ce voyage à son fils. Mais, comme des milliers de fans du FC Liverpool, ils ont d’abord été bloqués plusieurs heures sous ce pont. Sans explication. Le cauchemar ne faisait que commencer... Les violences subies étaient telles que le petit Maxwell a fini par hurler qu’il avait peur de mourir.

Lire aussi :«Stade de Farce», «soirée de chaos», la presse européenne critique l'organisation de la finale de la Ligue des champions

Retrouvez notre grande enquête dans le numéro 3815 de Paris Match avec des témoignages accablants de supporters anglais terrorisés


Retrouvez cet article sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles