Présidentielle en Lituanie : le président et sa Première ministre qualifiés pour le second tour

Le président Gitanas Nauseda et sa Première ministre Ingrida Simonyte seront opposés au second tour de l'élection présidentielle du 26 mai en Lituanie. Les deux candidats s'accordent sur la défense et la politique vis-à-vis du grand voisin russe.

Le président lituanien sortant Gitanas Nauseda est arrivé en tête du premier tour de l'élection présidentielle, dimanche 12 mai, face à sa Première ministre Ingrida Simonyte, à l'issue d'une campagne dominée par les questions de défense, Vilnius cherchant à renforcer sa sécurité face à la Russie voisine. Le second tour aura lieu le 26 mai.

Après le dépouillement de la quasi-intégralité des votes exprimés dimanche pour le premier tour, Gitanas Nauseda arrive largement en tête avec 46 % des voix, devant Ingrida Simonyte, qui en comptabilise 16 %, a annoncé dans la nuit de dimanche à lundi un responsable électoral.

Le pays balte de 2,8 millions d'habitants, une ex-République soviétique qui jouxte l'exclave russe très militarisée de Kaliningrad, craint d'être la prochaine cible de Moscou si la Russie devait gagner sa guerre contre l'Ukraine.

"La compréhension de la menace russe par la Lituanie est unanime et incontestable, et les principaux candidats s'accordent dessus", avait résumé Linas Kojala, directeur du Centre d'études sur l'Europe de l'Est à Vilnius.

Les sondages donnaient au président sortant Gitanas Nauseda, un ancien banquier de 59 ans, une avance confortable sur les sept autres candidats. Les observateurs prédisent sa victoire au second tour.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Lituanie : face à "l'impérialisme" russe, "la culture est également un champ de bataille"
La police russe émet un avis de recherche contre la Première ministre estonienne Kaja Kallas