Lituanie: quand une expérience scientifique s'appuie sur le Festival des chants

Le Festival des chants qui se termine ce samedi 6 juillet en Lituanie n’est pas uniquement l’occasion de chanter ensemble. C’est aussi l’occasion de mener des expériences scientifiques. Une équipe de chercheurs lituanien, américain, danois et israélien cherchent à savoir l’impact du chant sur plusieurs dizaines de choristes et de spectateurs entourés de milliers d’autres.

Avec notre correspondante à Vilnius, Marielle Vitureau

Des centaines de choristes sont installés dans les gradins. La répétition pour le concert final du Festival des chants commence. Lina y participe. « On vient de me coller un pulsomètre sur la poitrine à garder pendant toute la répétition. Poser un regard scientifique sur ce phénomène m’intéresse », s'enthousiasme-t-elle.

Indre Viskontas, professeur de psychologie de San Francisco, décrit le but de cette expérience. « Cet événement ici qui est très massif, ça représente une opportunité de voir l’effet que chanter ensemble dans un groupe si grand peut avoir sur notre santé. »

Ce que les scientifiques veulent savoir est si, au fil des chants, le cœur de ces personnes se met à battre à l’unisson. Ramune Dirvanskiene de l’université de Vilnius. « Nous apprendrons comment se forme le sentiment de faire communauté. Si mes processus biologiques se synchronisent avec les autres, ils me deviennent proches. Ce sont des questions psychologiques et sociales cruciales. »

L’Organisation mondiale de la santé suit avec intérêt les résultats de cette expérience. Ils auront un impact sur les recommandations faites pour développer les politiques de santé publique.


Lire la suite sur RFI