"Little Island", une île artificielle en lévitation inaugurée à New York

·2 min de lecture

Une île artificielle en lévitation sur le fleuve de l'Hudson a été inaugurée vendredi dans la ville de New York, avec sur celle-ci, un nouveau parc aérien.

Un parc aérien de près d'un hectare posé sur 132 tulipes de béton, au-dessus du fleuve Hudson, a été inauguré ce vendredi à New York, comme un symbole d'une ville qui renaît après une pandémie qui l'a profondément marquée.

"Little Island", accessible gratuitement par deux passerelles piétonnes, a été construite le long de l'endroit où se trouvait jadis le quai 54 de la compagnie maritime White Star, où débarquèrent, en avril 1912, 705 survivants du naufrage du Titanic.

Une île construite sur 132 tulipes de béton

Coût de cette île artificielle, environ 260 millions de dollars, financés pour l'essentiel par la fondation de l'entrepreneur Barry Diller et de son épouse, la créatrice Diane von Furstenberg. Le milliardaire a indiqué au New York Times qu'il prendrait en charge les coûts d'entretien du parc durant les 20 premières années.

Au total, sa contribution pourrait ainsi atteindre 380 millions de dollars, a-t-il estimé, du jamais-vu à New York pour un don privé à destination d'un jardin public.

"Little Island" a failli ne jamais être achevée, paralysée par une série de recours judiciaires sans fin, avant que le gouverneur de l'Etat de New York, Andrew Cuomo, ne parvienne à trouver un accord entre les parties, en 2017.

Construites à des hauteurs différentes, de 5 à 18 mètres, pour créer du relief, les tulipes, de 68 tonnes chacune, ont été remplies de terre, comme des pots de fleurs géants. Des fleurs de plus de 350 espèces différentes, arbustes et arbres ont été installés sur le site, qui sera ouvert de 6 heures à 1 heure tous les jours.

Le projet, situé entre la 13ème et 14ème rue, comprend également un amphithéâtre de près de 700 places. Il fait partie du Hudson River Park, projet d'aménagement des quais de l'Hudson entre la 59ème rue et Battery Park City, à l'extrême sud de Manhattan. 

Au ras de l'eau, on aperçoit encore les restes des vieux piliers de bois du quai 54, conservés pour préserver l'habitat sous-marin.

La paysagiste Signe Nielsen, qui a conçu la surface de Little Island, voulait que les visiteurs "quittent la ville, la circulation, pénètrent dans un espace et soient surpris", a-t-elle expliqué à l'AFP. "J'espère qu'ils repartiront plus calmes et plus heureux qu'ils ne sont entrés." 

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :