Lits, personnel… dépensons-nous assez pour nos hôpitaux ?

·1 min de lecture

Lors de son allocution le 31 mars dernier, Emmanuel Macron a encore promis des lits et du personnel supplémentaires afin de renforcer les capacités d’accueil en réanimation et répondre à l’urgence sanitaire. Ceci étant, “on ne dépense pas assez pour nos hôpitaux”, assure Nathalie Coutinet qui ajoute qu’on “ne peut pas réfléchir à l’hôpital sans réfléchir à l’organisation des soins”.

à lire aussi : "La France dépense beaucoup pour les hôpitaux mais pas assez pour le salaire des soignants"

Cette dernière évoque également la question de l’emploi : “le problème n’est pas de créer les postes mais de pourvoir les postes”, explique-t-elle. A l’en croire, “la question, c’est comment rendre l’hôpital public attractif pour ces personnels ?” Et pour cause, l’économiste de la santé rappelle qu’une infirmière “reste en moyenne cinq ans à l'hôpital public”. “C’est tout une organisation qu’il faut revoir”, alerte-t-elle avant de conclure, “le Ségur n’est pas une réponse à la hauteur des besoins”.

Cette vision d’un Ségur de la Santé insuffisant, Frédéric Bizard la partage. “On fait passer le Ségur pour une grande transformation du système qu’il n’est pas”, assure-t-il, tout en soulignant que le pays a atteint “un point de rupture”. Pour lui, il est essentiel de “trouver les grands points de consensus qui permettront de mettre en place un nouveau modèle qui répond aux enjeux”.

à lire aussi : Le système de santé français est-il en crise ?

Mais “la question de la santé est absente du débat politique (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Essais positifs pour la biotech Gensight, un traitement contre la cécité héréditaire en vue ?
Restaurants, concerts, mariages… tout ce qui change pour la dernière étape du déconfinement
Climat : la France de nouveau épinglée pour ses "efforts insuffisants"
Santé : un plan de plusieurs milliards d'euros pour la recherche et l'innovation annoncé par Emmanuel Macron
Procès Greenpeace : le procureur, "déplaisant pour EDF", prône la clémence pour les militants

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles