L'Italie soumet son plan de relance à l'UE juste à temps

·1 min de lecture
L'ITALIE SOUMET SON PLAN DE RELANCE À L'UE JUSTE À TEMPS

ROME (Reuters) - L'Italie a soumis son plan de relance à la Commission européenne en fin de journée vendredi, a déclaré un porte-parole du gouvernement, alors que la date butoir était fixée au 30 avril pour les 27 Etats membres.

Le dépôt de ce plan est un pré-requis pour bénéficier du fonds exceptionnel de 750 milliards d'euros mis en place par le bloc pour aider ses pays membres à faire face aux conséquences de la crise du coronavirus.

L'Italie, l'un des pays le plus touché par le Covid-19, pourrait recevoir autour de 205 milliards d'euros, la plus grosse enveloppe accordée à un Etat membre.

Le plan a fait l'objet d'intenses tractations entre Rome et la Commission européenne ces dernières semaines, Bruxelles s'inquiétant du manque d'informations détaillées sur les réformes structurelles prévues et sur la mise en oeuvre du plan et son suivi, ont dit des sources à Reuters.

Le président du conseil Mario Draghi est intervenu directement dimanche dernier en appelant la présidente de la Commission Ursula von der Leyen pour faire progresser les discussions, après quoi il a modifié le document avant de le présenter à son conseil.

Le gouvernement s'est engagé à mettre en oeuvre un ambitieux plan de réformes visant notamment à réduire la bureaucratie, à refonder la fiscalité et réformer le système judiciaire, en promettant de les présenter au parlement à une vitesse record.

La Commission a deux mois à partir du moment où elle reçoit un plan national pour vérifier s'il répond aux critères. Les ministres des Finances européens ont ensuite un autre mois pour les évaluer.

Aucune enveloppe ne devrait être débloquée avant juillet.

(Gavin Jones, version française Gwénaëlle Barzic)