L'Italie rouvre les frontières avec l'UE le 3 juin sans imposer de quatorzaine

Avec toutes les précautions anti-virus appliquées dans le pays, à partir du 3 juin l’Italie rouvre ses frontières aux autres ressortissants européens et de l’espace Schengen, y compris la Suisse et Monaco. Mais, contrairement à l’Espagne, le gouvernement qui tient à relancer le tourisme n’imposera pas de quatorzaine.

Avec notre correspondante à Rome, Anne Le Nir

C’est évidemment une nouvelle encourageante pour le secteur du tourisme qui représente plus de 13 % du PIB national et emploie 4,2 millions de personnes. En 2019, l’Italie a accueilli 93 millions de vacanciers étrangers.

Mais cette année, en deux mois, le tourisme a déjà brûlé plus de 20 milliards d’euros. D’où la décision de rouvrir les frontières aux touristes européens, dès le 3 juin, et sans obligation de quatorzaine lorsqu’ ils poseront le pied sur le sol italien.

Pour le moment, certains pays restent assez frileux notamment l’Allemagne et l’Autriche qui considèrent encore l’Italie comme un pays à risque de contamination à la Covid-19. Mais le président du Conseil Giuseppe Conte, a tenu à préciser que cette mesure pourrait être re-modulée si la courbe épidémiologique repartait à la hausse au cours des prochaines semaines.