L'ISS a largué dans l'espace un déchet de 3 tonnes

Céline Deluzarche, Journaliste
·1 min de lecture

L’information est passée relativement inaperçue, mais la Station spatiale internationale (ISS) s’est discrètement débarrassée le 11 mars dernier d’une palette de 2,9 tonnes, soit le plus gros déchet jamais largué dans l’espace depuis le lancement de la station. Cette palette externe, de la taille d’une grosse berline, est notamment chargée avec des anciennes batteries nickel-hydrogène utilisées pour le laboratoire de recherche de l’ISS, et qui ont été remplacées par des batteries lithium-ion acheminées entre 2017 et 2020 par la navette de ravitaillement japonaise H-II Transfer Vehicle (HTV).

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

La palette a été détachée de l’ISS par un bras robotisé de 17 mètres contrôlé depuis le Johnson Space Centre à Houston aux États-Unis. Selon la Nasa, la palette – sans système de propulsion autonome – devrait rester dans l’espace pendant deux à quatre ans avant de plonger dans l’atmosphère terrestre et de se désintégrer. Néanmoins, il reste toujours possible que quelques débris résistent à leur entrée dans l’atmosphère et atterrissent intacts sur Terre, reconnaît un porte-parole de la Nasa interrogé par le site Spaceflight Now. Le nombre croissant de déchets largués volontairement ou non dans l’espace pose par ailleurs de plus en plus de problèmes de sécurité.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura