L'Islande supprime ses contrôles de capitaux hérités de la crise

Le Premier ministre Islandais Bjarni Benediktsson, le 8 mars 2017 à New-York

Reykjavik (AFP) - L'Islande a annoncé dimanche la suppression des contrôles de capitaux mis en place au moment de la crise financière de 2008 pour empêcher l'économie de l'Islande de se vider de sa richesse.

"Les contrôles de capitaux imposés aux particuliers, entreprises et fonds de pension ont été levés", a annoncé le gouvernement dans un communiqué à l'issue d'un conseil des ministres restreint. Les mesures prendront effet le 14 mars.

"C'est un tournant très réjouissant dans la reconstruction économique après la crise de 2008 et 2009. Les contrôles de capitaux ont constitué un instrument nécessaire du redressement de l'économie", s'est félicité le Premier ministre Bjarni Benediktsson.

L'île vit avec ces barrières qui empêchent les investisseurs étrangers et détenteurs de couronnes de la quitter librement depuis l'effondrement de son secteur financier. Sans les contrôles de capitaux, ils auraient probablement cherché à vendre dès que possible, faisant ainsi chuter la monnaie islandaise.

Mais ces dernières années, elles ont compliqué la vie des entreprises islandaises actives à l'étranger, et pesé sur l'attractivité de l'Islande auprès des investisseurs.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages