Publicité

L'islam radical est une « gangrène de la société française », assure Bruno Le Maire

Samedi, Bruno Le Maire s’est confié dans une interview exclusive au quotidien Ouest-France. L’occasion pour le ministre de l’Économie de revenir sur les pistes envisagées afin de réduire le dérapage du déficit annoncé mardi par l’Insee, mais également sur son avenir politique. Il a ainsi abordé la laïcité, sujet sensible de la société française. « Résolu avec la ministre de l’Éducation nationale, avec le Premier ministre — qui, je le rappelle, a interdit l’abaya — à combattre ces dérives », Bruno Le Maire a ciblé « deux gangrènes dans la société française ».

À lire aussi Lutte contre l'islamisme radical : 75% des Français considèrent que la politique de la France est trop laxiste

Parmi les fléaux, le ministre de l’Économie cible notamment « l’islam radical ». Auprès de nos confrères, il a martelé son envie de « retrouver cette force d’âme française qui nous permet de le combattre ». Face aux nombreux collèges, lycées et professeurs visés par des menaces d’attentat, Bruno Le Maire a apporté son soutien aux établissements : « Je veux rendre hommage à tous ces enseignants qui sont en première ligne face aux provocations de cet islam radical. Nous l’avons vu encore récemment. » S’il souligne que la « laïcité restera le pilier de la nation française », le ministre précise que « nous devons lutter en faisant bloc, en démantelant les réseaux ».

Le trafic de stupéfiants « touche toutes les villes, toutes les communes »

Autre cible de Bruno Le Maire, le trafic de drogue ...


Lire la suite sur LeJDD