Lisa Smith, «la mariée de l'EI», arrêtée à son retour en Irlande

Les Irlandais l’avaient surnommée « la mariée de l’EI ». L’ex-soldate Lisa Smith, expulsée de Turquie, est arrivée ce dimanche 1er décembre en Irlande où elle a été immédiatement arrêtée.

Sur les images prises de loin à l’aéroport de Dublin, on aperçoit à peine sa silhouette à la descente de l’avion. Quelques secondes sous le ciel gris et la pluie, et la voilà monter dans une voiture teintée, entourée de forces de l'ordre, la tête cachée sous une couverture rose.

Le cas de Lisa Smith avait particulièrement marqué l’Irlande. La jeune femme aux yeux bleus a été militaire pendant dix ans avant de partir en Syrie. Il y a quelques mois, la BBC l’avait retrouvée dans un camp en Syrie avec sa fillette de deux ans.

Interrogée par la journaliste sur le devoir de punir les membres de l’organisation État islamique coupables d’atrocités, elle avait répondu : « Je ne peux pas répondre parce que je ne sais pas. Je ne sais pas qui dit la vérité et qui ment. Je ne sais pas, je dois avoir les deux versions des deux côtés, je dois les entendre pour prendre ma décision, vous savez. » Lisa Smith est accusée d’avoir entraîné des filles de 9 à 12 ans au combat, ce qu'elle nie. « Amenez-moi ces filles. On va tous s’asseoir ici, elles vont me regarder en face et on verra qui dit la vérité », avait-t-elle rétorqué.

Le ministre britannique de la Justice qualifie l'affaire de « très délicate ». La police a de nombreuses questions à poser à Lisa Smith. Sa fille, elle, a été prise en charge par les services sociaux.