Dans l'Isère, la station du col d’Ornon prise d'assaut grâce à la solidarité des pisteurs bénévoles

À la station du col d’Ornon en Oisans, les vacanciers se pressent devant les magasins de location de ski. Pourtant, ce domaine nordique a failli ne pas ouvrir du tout. La plupart des effectifs ont en effet été mis au chômage faute de budget suffisant. La station a alors lancé un appel au bénévolat sur les réseaux sociaux. Le SOS a été entendu et sept secouristes des stations voisines ont répondu présent comme Antoine Segata, tout juste diplômé. “J’ai eu mon diplôme le 18 décembre et derrière, j’avais une promesse d’embauche. La station n’a pas ouvert, j’ai été bénévolement embauché sur la station du col d’Ornon pour assurer les secours sur la partie ski de fond”, explique le jeune homme.Une aubaine pour les restaurateurs Grâce aux bénévoles, la station peut ouvrir tous les week-ends et tous les mercredis pendant les vacances d’hiver. Une aubaine en cette saison où la neige est particulièrement abondante. Cette solidarité montagnarde profite aussi aux restaurateurs qui vendent leurs plats aux nombreux touristes de passage.