Comment lire une étiquette de champagne ?

·1 min de lecture

Les fêtes de fin d'année approchent et avec elles le traditionnel champagne. Amateur ou non, il n'est pas toujours simple de déchiffrer les étiquettes de cet élixir ô combien désiré. Alors pour éviter de passer à côté d'informations importantes et parce que le savoir, c'est le pouvoir, on vous donne les clefs pour devenir un consommateur éclairé. Pour cela, on écoute, les conseils d'Olivier Poels dans l'émission La Table des bons vivants de Laurent Mariotte. 

Pinot, Meunier ou Chardonnay

L'une des bases du champagne c'est le cépage. "Il faut savoir qu'il y en a trois autorisés en France : le Pinot noir, le Meunier et le Chardonnay", précise Olivier Poels. "Une différence de cépage est inscrite sur les étiquettes via les mentions blanc de blanc qui correspond au Chardonnay, en opposition à blanc de noir qui correspond au Pinot."

>> Retrouvez La Table des bons vivants en podcast et en replay ici 

R.M ou N.M

Autre mention à déchiffrer : R.M ou N.M. "C'est une indication très précieuse parce que ça veut dire récoltant-manipulant", explique Olivier Poels. "Ce qui est très bien, car cela implique que le champagne a été produit par quelqu'un qui récolte ses propres raisins alors que N.M signifie négociant-manipulant. C'est donc un champagne qui est en général un champagne de maison. Ce n'est pas pour ça qu'il n'est pas bon, mais il est issu d'achats de raisins." Le produit n'a pas le même traçage. 

Grand cru ou non

Information capitale qui aide à définir le prix de votre bouteill...


Lire la suite sur Europe1