L'Iran veut enrichir de l'uranium à 20%

·1 min de lecture
L'IRAN VEUT ENRICHIR DE L'URANIUM À 20%

VIENNE (Reuters) -Le gouvernement iranien a informé l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) de son intention d'enrichir de l'uranium à 20%, niveau qui avait été atteint avant la conclusion de l'accord international de 2015 sur son programme nucléaire.

"L'Iran a informé l'Agence qu'afin de se conformer à une disposition juridique récemment adoptée par le parlement du pays, l'Organisation iranienne de l'énergie atomique a l'intention de produire de l'uranium faiblement enrichi (UFE) jusqu'à 20% à l'usine d'enrichissement du combustible de Fordow", annonce l'AIEA dans un communiqué diffusé vendredi.

"La lettre que l'Iran a adressée à l'Agence (...) ne précise pas quand cette activité d'enrichissement aura lieu", ajoute-t-elle.

Le Plan d'action global commun (PAGC) adopté en 2015 interdit à l'Iran de dépasser 3,67% d'enrichissement. La République islamique, qui a commencé à s'affranchir des dispositions de l'accord en 2019, un an après le retrait américain, a déjà commencé à enrichir de l'uranium à 4,5%. Pour être utilisable à des fins militaires, il doit être enrichi à 90%.

(François Murphy, version française Jean-Philippe Lefief)