L'Iran saisit un navire de contrebande de carburant

·1 min de lecture

Les Gardiens de la Révolution, l'armée d'élite iranienne, ont saisi dans le Golfe un nouveau navire sous pavillon étranger qui se livrait à de la contrebande de carburant et ont arrêté son équipage.

Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

Il s'agit du troisième arraisonnement de navires de contrebandes dans le golfe Persique, annoncé par les Gardiens de la révolution.

La date de l'arraisonnement de ce troisième navire n'a pas été précisée. Mais il transportait 200 000 litres de carburant de contrebande. Le navire a été dirigé vers le port de Bouchehr et les huit membres d'équipages ont été remis à la justice iranienne.

Dans la même opération, un bateau iranien qui transportait 20 000 litres de carburant a été arraisonné.

Fin novembre déjà, les Gardiens de la révolution avaient annoncé l'arraisonnement d'un navire étranger transportant 150 000 litres de carburants.

Le prix de l'essence ou et du gazole est particulièrement bas en Iran et il y a une très grande contrebande de ces produits vers les pays voisins, notamment le Pakistan, l'Afghanistan, mais aussi les monarchies arabes du golfe Persique.

Un litre d'essence coûte environ dix centimes, ce qui encourage la contrebande vers les pays voisins.

Les Gardiens de la révolution annoncent régulièrement la saisie de navires dans la région du golfe Persique et en mer d'Oman.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles