L'Iran reconnaît avoir livré des drones à la Russie avant la guerre en Ukraine

AFP - -

La République islamique d'Iran a reconnu, ce samedi 5 novembre, pour la première fois, avoir fourni des drones à la Fédération russe. C'était avant la guerre en Ukraine, fin février. L'annonce a été faite par le ministre des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian.

Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Gazi

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, a affirmé que l'Iran avait vendu des drones de combat à la Russie, mais que ces ventes avaient eu lieu avant le déclenchement de la guerre en Ukraine.

Il a ajouté qu'il s'agissait de livraisons de drones en petit nombre et que l'Iran n'avait pas fourni de missiles à la Russie.

Les États-Unis et l'Ukraine ont accusé l'Iran de fournir des drones à la Russie pour la guerre en Ukraine. Ce que l'Iran a démenti, affirmant que Téhéran refusait de fournir des armes à l'une ou l'autre des parties engagées dans le conflit.

C'est la première fois que l'Iran reconnaît avoir fourni des drones à la Russie. Téhéran a développé un vaste programme pour la construction de drones de surveillance et de combat depuis plusieurs années, ce qui inquiète les pays occidentaux, notamment les États-Unis, mais aussi Israël.

►À relire : Ukraine : des drones kamikazes de fabrication iranienne s'écrasent près de Kiev


Lire la suite sur RFI