L'Iran ouvre un terminal pétrolier dans le golfe d'Oman pour contourner le détroit d'Ormuz

·1 min de lecture
L'IRAN OUVRE UN TERMINAL PÉTROLIER DANS LE GOLFE D'OMAN POUR CONTOURNER LE DÉTROIT D'ORMUZ

DUBAÏ (Reuters) - L'Iran a ouvert son premier terminal pétrolier dans le golfe d'Oman afin que ses pétroliers évitent le détroit d'Ormuz, au coeur de tensions régionales depuis des décennies, a annoncé jeudi le président Hassan Rouhani.

"Il s'agit d'une démarche stratégique et d'une étape importante pour l'Iran. Elle permettra de garantir la poursuite de nos exportations de pétrole", a déclaré Rouhani dans un discours télévisé. "Ce nouveau terminal d'exportation de brut montre l'échec des sanctions de Washington contre l'Iran", a-t-il ajouté.

Hassan Rouhani a précisé que l'Iran vise l'exportation d'un million de barils par jour (bpj) de brut à partir de Bandar-e Jask, un port situé sur la côte iranienne du golfe d'Oman, au sud du détroit d'Ormuz.

L'Iran a souvent menacé de bloquer le détroit si ses exportations de brut étaient freinées par les sanctions américaines, réimposées par Washington il y a trois ans.

Téhéran et l'administration du président américain Joe Biden sont en pourparlers depuis début avril pour relancer l'accord de Vienne de 2015, en vertu duquel l'Iran a accepté de limiter son programme nucléaire en échange de la levée de la plupart des sanctions internationales.

(Reportage Parisa Hafezi, version française Federica Mileo, édité par Sophie Louet)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles