L'Iran lance des manœuvres militaires d’envergure à la frontière avec l’Azerbaïdjan

·1 min de lecture

L'Iran a lancé ce vendredi 1er octobre de grandes manœuvres militaires à la frontière avec l'Azerbaïdjan en pleine tension avec Bakou. Et ce, alors que les deux pays sont majoritairement chiites, mais ont des politiques opposées.

Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

Ces manœuvres militaires de grande envergure ont été lancées alors que les relations entre Téhéran et Bakou ont connu ces derniers jours de nouvelles tensions sur plusieurs dossiers.

Tout d'abord, l'Iran a affirmé qu'il refusait la présence israélienne à sa frontière. Ces dernières années, l'Azerbaïdjan a renforcé ses relations avec l'État hébreu, ce qui a provoqué la colère de l'Iran. La tension entre l'Iran et Israël est à son apogée à cause du programme nucléaire de Téhéran.

Ensuite, l'Iran critique la présence de combattants liés à al-Qaïda ou à Daech qui étaient venus dans la région lors du récent conflit entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie. Enfin, l'Iran refuse que l'Azerbaïdjan prenne le contrôle d'une portion de territoire contrôlée par le passé par l'Arménie.

L'Iran dépourvu de frontière avec l'Arménie

En effet, lors du récent conflit entre Bakou et Erevan, l'Azerbaïdjan a pris le contrôle d'une bande frontalière entre l'Arménie et l'Iran. Du coup, Téhéran n'a plus de frontière avec l'Arménie. Ce qui perturbe le passage des camions entre l'Iran et ce pays, provoquant la colère de Téhéran.

En effet, cet axe routier est essentiel pour Téhéran notamment pour son commerce avec la Russie et les pays européens.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles