L'Iran durcit les mesures de confinement pour lutter contre la pandémie de Covid-19

·1 min de lecture

Le gouvernement impose à partir de ce samedi matin et pendant de deux semaines des mesures de confinement très dures pour empêcher le développement de la pandémie dans le pays.

Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

Selon la décision du gouvernement, de nombreuses activités économiques seront fermées dans 150 villes du pays pendant deux semaines. De même, les voyages entre les provinces sont interdites ainsi que le trafic entre 21 heure et 4 heure du matin dans les villes rouges.

Mais pour Sahar, une étudiante d'une vingtaine d'années, ces mesures ne sont pas forcément efficace. « Je ne pense pas que cela sert à grand chose car les gens ne respectent pas les protocoles de confinement et le gouvernement lui-même n'applique pas les mesures de restrictions. Il faut des amendes bien plus élevées. »

Lelya, une employée d'une cinquantaine d'année partage le même avis. « Franchement, les gens ne respectent pas les consignes. Les voyages continuent sans restriction. Idem pour les tours de voyages, les restaurants sont ouverts, les gens ne respectent pas les consignes. »

Les responsables du ministère de la Santé ont prévenu que le nombre des morts pourrait doubler si les gens continuer à ne pas respecter les consignes. Reste à savoir si le gouvernement va appliquer avec plus de dureté les nouvelles restrictions.