L'Iran déploie des troupes à la frontière avec l'Arménie et l'Azerbaïdjan

·1 min de lecture

L'Iran a décidé de déployer des troupes à ses frontières avec l'Arménie et l'Azerbaïdjan après des tirs sur son territoire en provenance du Haut-Karabakh.

Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

Le chef des forces terrestres des Gardiens de la révolution, l'armée d'élite iranienne, a annoncé le déploiement de troupes à la frontière avec le Haut-Karabakh pour protéger le territoire iranien.

L'Arménie et l'Azerbaïdjan sont en conflit ouvert pour le contrôle de ce territoire.
Ces dernières semaines, des roquettes et des obus de mortier ont touché des villages iraniens en provenance de la zone du conflit.

« Si de tels tirs se répètent, l'Iran ne restera pas indifférent », avait tweeté à la mi-octobre le porte-parole des Affaires étrangères. Le général Pakpour, commandant des forces terrestres des Gardiens de la révolution a également affirmé que l'Iran respectait l'intégrité territoriale de ses voisins et rejetait tout changement à ses frontières.

Soutien ambivalent à Bakou

Ces dernières semaines, plusieurs responsables iraniens ont répété que le Haut-Karabakh appartenait à l'Azerbaïdjan. Ces prises de position s'explique sans doute par le fait que l'Iran compte une très importante population azérie, évaluée à plus de 30 millions de personnes sur une population totale de 80 millions d'habitants.

Mais Téhéran critique également la présence de combattants extrémistes envoyés dans la région depuis la Syrie pour épauler Bakou, y voyant une menace directe pour sa sécurité.

À lire aussi : Haut-Karabakh: les négociations échouent entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie à Washington