L'Iran sous le choc après la mort d'une jeune femme tuée par la police des moeurs

Les forces de sécurité iraniennes ont dispersé à coup de gaz lacrymogènes une manifestation dans le nord-ouest du pays et procédé à "plusieurs arrestations" après la mort d'une jeune fille détenue par la police des moeurs, a indiqué l'agence de presse Fars. Cette unité de police, chargée de faire respecter le code vestimentaire strict de la République islamique pour les femmes, dont le port obligatoire du foulard en public, a été plusieurs fois critiquée ces derniers mois pour des interventions violentes. Originaire de la région du Kurdistan (nord-ouest), Mahsa Amini, âgée de 22 ans, a été arrêtée mardi alors qu'elle était à Téhéran en visite avec sa famille. Elle est décédée vendredi à l'hôpital après trois jours dans le coma, suscitant une vague de colère dans le pays. "Environ 500 personnes se sont rassemblées à Sanandaj, capitale de la province du Kurdistan, et ont crié des slogans contre les responsables du pays", a rapporté Fars. Les manifestants "ont brisé les vitres de certai