L'Iran a repris la production d'uranium enrichi à 20%

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Une annonce qui jette un froid avec l'Union européenne. L'Iran a enclenché, lundi 4 janvier, le processus destiné à produire de l'uranium enrichi à 20% dans l'usine souterraine de Fordo, en violation de l'accord de Vienne (Autriche) conclu en 2015, censé limiter son programme nucléaire en échange d'une levée des sanctions internationales affectant le pays. L'Iran produisait de l'uranium enrichi à 20% avant la conclusion de cet accord, qui fixe à 3,67% le seuil maximum auquel le pays peut enrichir ce minerai. Accusé par plusieurs pays occidentaux et Israël, son ennemi juré, l'Iran a toujours nié vouloir se doter de l'arme atomique.

"Le processus pour produire de l'uranium enrichi à 20% a commencé au complexe d'enrichissement Shahid Alimohammadi (Fordo)", situé à 180 kilomètres au sud de Téhéran, a déclaré le porte-parole Ali Rabii, cité sur le site internet de la télévision d'Etat. Selon lui, le président iranien Hassan Rohani a donné l'ordre "ces derniers jours". Les cascades de centrifugeuses mises en route pour augmenter la teneur de l'uranium en isotope 235 sont rapidement montées en puissance. Sa production est désormais "stable" depuis les premières heures de mardi.

Un enrichissement dénoncé par l'UE

L'enrichissement d'uranium à 20% annoncé par l'Iran "constituerait une entorse considérable à ses engagements nucléaires", dans le cadre de l'Accord de Vienne, "avec de graves conséquences en matière de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi