Un lionceau, conçu par insémination artificielle, est né au zoo de Singapour

·2 min de lecture

Un lionceau conçu par insémination artificielle et prénommé Simba est né en octobre au zoo de Singapour, a annoncé le parc mardi. Il s'agit d'une première dans ce pays d'Asie du sud-est.

Le zoo de Singapour a annoncé mardi 26 janvier la naissance d'un lionceau, Simba, issu d'une insémination artificielle, ce qui constitue une première pour la cité-État d'Asie du sud-est.

Le lionceau, né en octobre, est "en bonne santé et curieux", a indiqué Wildlife Reserves Singapore, l'opérateur des parcs animaliers de l'île.

Il grandit auprès de sa mère Kayla, mais ne connaîtra pas son père, Mufasa, un lion africain âgé qui est mort après l'insémination.

>> À voir aussi : FOCUS - Comme un lion en cage : au Pakistan, la mode des grands félins "domestiques"

"Mufasa a vécu jusqu'à l'âge avancé de 20 ans, mais n'a pas eu de lionceaux de son vivant, car son comportement agressif n'a pas permis d'accouplement réussi avec des femelles", a précisé l'opérateur dans un communiqué.

Les naissances par insémination artificielle sont encore rares pour les lions. La première procédure de ce type à réussir a permis la naissance de deux lionceaux en 2018 en Afrique du Sud.

Les lions sauvages se raréfient

Le zoo a diffusé une vidéo où l'on peut voir le jeune lionceau – nommé Simba en référence au film de Disney "Le Roi Lion" –, être nourri au biberon et jouer à la balle.

La population de lions sauvages a chuté de plus de 40 % au cours des deux dernières décennies. De 23 000 à 39 000 individus sont toujours dans la nature, selon l'Union internationale pour la conservation de la nature.

Mais l'ONG considère l'espèce comme "vulnérable". Le lionceau qui est gardé avec sa mère à l'écart des visiteurs pour l'instant, a commencé à manger des petits morceaux de viande, en plus de son lait.

Avec AFP