Publicité

L'introduction de l'aéroport d'Athènes en Bourse permet à la Grèce de récolter 785 millions d’euros

L'introduction en Bourse de 30% du capital de l'aéroport international d'Athènes (AIA), le plus important de Grèce, a permis de lever 785 millions d'euros.

L'opération, qui a débuté le 25 janvier, a été sursouscrite douze fois, a souligné le ministre grec des Finances Kostis Hatzidakis, dans un communiqué. L'aéroport international d'Athènes Elefthérios-Venizélos (AIA) a de son côté indiqué que le prix d'introduction final a été fixé à 8,20 euros par action, au sommet de la fourchette annoncée initialement, ce qui représente une capitalisation boursière de 2,46 milliards d'euros. La demande a dépassé 8,6 milliards d'euros, a-t-il précisé. Le premier jour de cotation est fixé au 7 février.

Ce sont les performances économiques et les réformes engagées ces dernières années par le gouvernement qui expliquent l’appétit des investisseurs pour les actifs grecs. Dans le cas concret, l’aéroport international d’Athènes connait une croissance importante. Il a accueilli plus de 28 millions de passagers l’an dernier et son trafic est aujourd'hui supérieur de 10% au record enregistré en 2019, juste avant le Covid-19. Profitant de ce climat propice, la Grèce s'est lancée dans la vente de nombreuses participations publiques.

La Grèce sort du marasme économique peu à peu

À lire aussiL'économie grecque n'est plus sous la «surveillance renforcée» de la Commission européenne

(Avec AFP)


Lire la suite sur RFI