De l'intestin au cerveau : la voie neuronale à l'origine des vomissements identifiée lors d'une intoxication alimentaire

SEBASTIAN KAULITZKI / SCIENCE PHOT / SKX / Science Photo Library via AFP

Pourquoi avons nous envie de vomir après avoir mangé une nourriture contaminée ? Quel signal reçoit notre cerveau pour déclencher ce mécanisme réflexe ? Des chercheurs ont identifié une voie neuronale à l’origine des vomissements après l’ingestion de toxines bactériennes chez la souris.

Le vomissement est une action mécanique "réflexe" contrôlée par le "centre de vomissement" situé dans l’encéphale. Il a pour objectif d’éliminer tout danger pouvant affecter notre environnement interne, tels que des bactéries ou des virus attaquant notre système digestif, du poison ou des toxines reconnues dangereuses par le système immunitaire. Vomir permet aussi l’expulsion de cellules mortes lors de troubles médicaux (chimiothérapies).

Lors de l’ingestion de nourriture contaminée, les bactéries produisent des toxines dans l’hôte pouvant être à l’origine de toxi-infection alimentaire collective (TIAC). Une fois les toxines repérées par le système immunitaire et le message transmis au cerveau grâce à la sérotonine (un neurotransmetteur ; voir plus bas), le "centre de vomissement" déclenche une série de réponses biologiques mécaniques dont les vomissements et nausées afin de se débarrasser des toxines bactériennes ingérées (voir encadré).

Les toxines bactériennes ou bactériotoxines sont des substances d’origine bactérienne, toxiques pour l’organisme qu’elles contaminent. Lors d'une infection bactérienne, elles favorisent l'infection et la maladie en endommageant directement les tissus de l'hôte et en désactivant le système immunitaire. A l’origine, les toxines bactériennes sont fabriquées naturellement par ces micro-organismes pour éliminer d’autres bactéries.

La sérotonine, "porte-parole" de l’intestin jusqu’au cerveau

Comment se transmet un message de l’intestin jusque dans notre cerveau ? Le principal messager chimique responsable de la transmission s’appelle la sérotonine, neurotransmetteur produit à 95% dans l’intestin. Cette enzyme contrôle et stabilise notre humeur, nos fonctions cérébrales et joue un rôle vital dans la communication de l’intestin au cerveau.

En tant que messager chimique, la sérotonine peut se lier à des récepteurs présents sur des neurones du système nerveux-entérique (dans l’intestin) et transmettre un message au cerveau par le biais des [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi