Quand l'intelligence artificielle traque le port du masque

C’est une innovation technologique qui pourrait séduire de nombreuses entreprises, commerces ou sociétés de transport en commun. Un logiciel qui permet de détecter le port du masque, via un réseau de caméras déjà existant. Ce système développé par plusieurs start-up, détecte uniquement le masque, il ne sait pas qui vous êtes. Il ne s’agit donc pas d'un logiciel de reconnaissance faciale. Un taux de fiabilité de 90% L’intérêt pour le client utilisateur de ces logiciels de détection? Adapter ses messages de prévention. Ainsi, si ce dispositif est utilisé au sein des transports en commun et les messages audio, invitant au port du masque évoluent en fonction de ce que les caméras détectent. " Par exemple, on fixe un seuil de tolérance, si on est en dessous de ce seuil, on est capable d'automatiser les annonces qui invitent à les usagers à porter le masque " explique Virginie Ducable, chef de projet au sein de RedLab.Un système déjà expérimentéLa RATP a installé depuis le 6 mai 2020, à la station de métro Châtelet-les-Halles, un système de détection des porteurs de masques. Les voyageurs passent devant plusieurs caméras de vidéosurveillance. Ce dispositif va mesurer pendant trois mois, en temps réel le taux d'adoption de cet équipement, dans cette station très fréquentée. Cette même technologie, est aussi utilisée, dans les bus et sur des marchés à Cannes. L'outil a été utilisé par la mairie pour lancer une campagne de distribution de masques et des opérations de sensibilisation.Dans le prolongement de ces nouvelles mesures, @davidlisnard annonce également l’expérimentation - dans 1 bus - de caméras de reconnaissance de masques et de comptage de passagers afin de récupérer uniquement des données statistiques (port masque, distanciation, nb voyageurs). pic.twitter.com/VSbPOU9TCK — Agglo Cannes Lérins (@CACPLOfficiel) April 30, 2020