La députée LFI Mathilde Panot convoquée à son tour par la police pour "apologie du terrorisme"

La députée insoumise Mathilde Panot a annoncé mardi avoir été convoquée par la police dans le cadre d'une enquête pour "apologie du terrorisme" à la suite du communiqué du groupe politique le 7 octobre, après l'attaque du Hamas en Israël. La cheffe de file du parti dénonce une instrumentalisation de la justice visant à bâillonner des expressions politiques.

Après Rima Hassan, Mathilde Panot. La cheffe de file des députés de La France insoumise a annoncé mardi 23 avril être convoquée par la police dans le cadre d'une enquête pour "apologie du terrorisme" ouverte à la suite d'un communiqué du groupe parlementaire publié le 7 octobre, jour de l'attaque sans précédent menée par le Hamas contre Israël.

"C'est la première fois dans toute l'histoire de la Cinquième République qu'une présidente d'un groupe d'opposition à l'Assemblée nationale est convoquée pour un motif aussi grave", a assuré l'élue dans un communiqué.

"J'alerte solennellement sur cette instrumentalisation grave de la justice visant à bâillonner des expressions politiques", a ajouté la députée du Val-de-Marne.

Deuxième convocation par la police en une semaine

Le 7 octobre, le groupe LFI avait publié un texte qui avait suscité la polémique car il mettait notamment en parallèle l'attaque du Hamas, décrite comme "une offensive armée de forces palestiniennes" et "l'intensification de la politique d'occupation israélienne" dans les territoires palestiniens.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Les Insoumis se lancent dans les européennes avec la présidentielle de 2027 en ligne de mire
Hommage aux victimes du 7 octobre : la France insoumise à nouveau exclue de "l’arc républicain"
Attaque du Hamas contre Israël : vives polémiques après les déclarations des Insoumis