L'inflation continue d'atteindre des sommets dans de nombreux pays européens

L'inflation ne s'essouffle toujours pas. Certains pays européens ont déjà publié leur niveau d'inflation et ils atteignent ou flirtent avec les sommets.

L'Allemagne enregistre un record. Les prix ont augmenté de 7,9 % sur un an en mai. Cela hisse l'inflation à son plus haut niveau depuis la réunification du pays. Pour trouver pareil taux, il faut remonter à 1952 en Allemagne de l'Ouest. L'indice des prix harmonisé, qui sert de référence au niveau européen, a progressé de 8,7% sur un an, pulvérisant l'objectif de 2% à moyen terme de la Banque centrale européenne.

Les prix sont notamment poussés vers le haut par l'énergie qui a coûté en mai 38,3% de plus et par l'alimentation. Le tout sous l'influence de la guerre en Ukraine. À cela s'ajoutent les mesures de restrictions anti-Covid en Chine venues accroître les perturbations du commerce et des chaînes d'approvisionnement.

Mêmes causes, même effets en Espagne où l'inflation a de nouveau accéléré en mai pour atteindre 8,7%, malgré une baisse des prix de l'électricité. L'indicateur hors alimentation et énergie affiche même son niveau le plus élevé depuis 1995.

Une inflation proche des 5% en France

En France, l'Insee publie ses chiffres ce mardi matin. Mais le ministre de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire anticipe un taux proche des 5%. Raison de plus, assure-t-il, pour continuer à contenir les prix de l'électricité et du gaz, malgré le financement supplémentaire à prévoir dans le prochain budget.

► À lire aussi : L'inflation, le casse-tête des banques centrales


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles