L'inflation accélère en Europe avec 8,9% en juillet dans la zone euro, nouveau record

La hausse des prix à la consommation continue sa progression en Europe. L'inflation dans la zone euro a battu un nouveau record en juillet pour atteindre 8,9% sur un an, selon des données communiquées ce vendredi par l'agence européenne de statistiques, Eurostat. En revanche, la croissance économique dans la zone euro a fait nettement mieux que prévu au deuxième trimestre, à 0,7% par rapport au trimestre précédent, a également indiqué ce 29 juillet Eurostat.

Cette hausse est de 0,3% comparée à la situation en juin 2022.

Parmi les composantes de l'inflation, l'énergie a encore connu la hausse annuelle la plus élevée bien qu'en ralentissement, à 39,7% (contre 42% en juin).

Les prix de l'alimentation (y compris alcool et tabac) ont augmenté de 9,8%, après 8,9% en juin.

Ceux des biens industriels et des services ont progressé en juillet de respectivement 4,5% et 3,7%, en légère hausse par rapport au mois précédent.

L'inflation la plus faible a été enregistrée en France (6,8%, voir ci-dessous) et à Malte (6,5%) en juillet. Les pays baltes ont connu les taux les plus forts : 22,7% en Estonie, 21% en Lettonie, 20,8% en Lituanie.

En revanche, la croissance économique dans la zone euro a fait nettement mieux que prévu au deuxième trimestre, à 0,7% par rapport au trimestre précédent, tandis que l'inflation a battu un nouveau record en juillet, à 8,9% sur un an, a annoncé vendredi l'institut Eurostat.

"Bonne nouvelle ! L'économie de la zone euro dépasse les attentes au deuxième trimestre", s'est réjoui sur Twitter le commissaire européen à l'Economie, Paolo Gentiloni.

Hausse de l'inflation en Espagne et en France, mais très légère baisse en Allemagne

Plus tôt dans la matinée, l'Espagne et la France avaient également communiqué leur données pour le mois de juillet, attestant également de cette tendance à l'hausse des prix à la consommation.

En Espagne, l'inflation s'est encore accélérée ce mois-ci pour atteindre 10,8% sur un an, soit 0,6 point de plus qu'en juin (10,2%), selon une première estimation par l'Institut national de la statistique (INE).

Ce chiffre, s'il est confirmé, constitue un record "depuis septembre 1984", soit près de 38 ans, souligne l'INE dans son communiqué.

Même tendance en France, où la hausse des prix à la consommation s'est accélérée de nouveau en juillet pour atteindre 6,1% sur un an, contre 5,8% en juin, selon une première estimation provisoire publiée par l'Insee ce 29 juillet.

L'inflation a été tirée par la progression des prix des services ainsi que par l'alimentation. Toujours très élevée, la hausse des prix liée à l'énergie a toutefois décéléré, indique l'institut de la statistique.

Il s'agit du chiffre le plus élevé depuis juillet 1985, indique l'institut français de la statistique .

En revanche, l'inflation a ralenti en juillet, avec une baisse de 0,1%, en Allemagne, selon selon des chiffres officiels provisoires publiés ce jeudi par l'institut de statistique Destatis. Mais, à 7,5%, elle reste à un niveau très élevé en raison de la guerre en Ukraine.

La hausse des prix a reculé comme en juin dans le sillage de mesures gouvernementales pour soutenir le pouvoir d'achat, a détaillé l'institut de statistique Destatis dans un communiqué.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles