L'inflation à 10 % met la pression sur les dirigeants européens

© KENZO TRIBOUILLARD / AFP

L'inflation  dans la zone euro a encore bondi en septembre pour atteindre 10% sur un an, un nouveau record alimenté par la flambée des prix de l'énergie et de l'alimentation, qui met les dirigeants européens sous pression pour agir plus vite et plus fort.

Le chiffre "est horrible à tous points de vue", a estimé Bert Colijn, analyste pour la banque ING. Il dépasse en tout cas les prévisions déjà sombres des analystes de Bloomberg et Factset qui tablaient sur 9,7%. L'inflation avait atteint 9,1% en août pour les 19 pays partageant la monnaie unique européenne, déjà au plus haut depuis que l'office européen des statistiques a commencé à publier l'indicateur en janvier 1997.

Cette hausse à deux chiffres, une grande première également, a été publiée alors que les ministres européens de l'Energie ont finalement trouvé un accord sur des mesures d'urgence pour aider ménages et entreprises face à l'explosion des factures, mais beaucoup estiment qu'il faut aller encore plus loin à l'approche de l'hiver.

 

>> LIRE AUSSI -  Crise de l'énergie : pour Bruno Le Maire, «l'urgence absolue est de faire baisser les prix»

Ils ont validé des propositions présentées à la mi-septembre par la Commission européenne, visant à récupérer une partie des "superprofits" des producteurs d'énergie pour les redistribuer aux consommateurs, et imposer une réduction de la demande d'électricité aux heures de pointe.

"On peut s'attendre à ce que l'intervention des gouvernements s'intensifie en raison de la fl...


Lire la suite sur Europe1