L'infirmière d'une maison de retraite prend de douloureuses libertés avec le pied d'un vieux pensionnaire

Mais que s'est-il passé dans une unité de soins palliatifs du Wisconsin ? En juin dernier, un médecin légiste du comté de Pierce a contacté les autorités après avoir procédé à l'autopsie d'un homme décédé de 62 ans. La raison ? Son pied n'était pas attaché à son corps mais était plutôt "couché à côté de lui". L'homme avait été placé dans une maison de retraite en mars 2022 après avoir souffert d'engelures aux deux pieds, devenus nécrosés, après être tombé dans sa propre résidence. Le 27 mai dernier, Mary Brown aurait pris de dangereuses libertés. Cette infirmière de 38 ans aurait décidé d'amputer le pied de son patient pour "soulager ses souffrances" et pour lui redonner "un peu de dignité", selon ce qu'elle a décrit aux enquêteurs. Sauf qu'elle n'avait pas l'autorisation de pratiquer un tel acte.

"Les administrateurs de la maison de retraite ont convenu qu'il n'entrait pas dans le cadre de la pratique de Mary Brown de mener une telle procédure et l'avis d'un médecin était nécessaire avant toute amputation", lisait-on dans la plainte, dévoilée par CBS. L'administrateur de l'établissement avait initialement demandé à l'infirmière de stabiliser le pied de l'homme, qui n'était relié que par un tendon, "parce que la victime était sur le point de mourir". Lors de son audition, Mary Brown a expliqué avoir cru bien faire et avoir même demandé à son supérieur quoi faire de ce membre amputé. Selon elle, le pensionnaire n'a pas (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Une femme ayant survécu à 12 tumeurs pourrait aider à guérir le cancer
TÉMOIGNAGE Après mon divorce à 45 ans je suis retournée vivre chez mes parents
Meurtre de Justine Vayrac : révélations sur la vie carcérale de Lucas, son meurtrier présumé
Disparition de Delphine Jubillar : ce geste de soutien d'un anonyme qui n'est pas passé inaperçu
Mort de Kevin : au mauvais endroit au mauvais moment, son jogging se termine dans le sang