L'infirmière arrêtée à Paris pendant une manifestation porte plainte

L'infirmière arrêtée mardi en marge de la manifestation des soignants à Paris a porté plainte contre les policiers. 

Les images de son arrestation avaient suscité l'indignation sur les réseaux sociaux. Farida, l'infirmière de 50 ans qui avait été arrêtée en marge de la manifestation des soignants mardi à Paris, a déposé plainte à l'Inspection générale de la police nationale contre les policiers vendredi, relate BFMTV.

Elle-même fait l'objet de plaintes déposées par trois policiers qui avaient mené l'interpellation. Mardi, elle avait été filmée en train de lancer des projectiles en direction des forces de l'ordre et de leur adresser des doigts d'honneur. Son arrestation a été filmée avant d'être diffusée sur les réseaux sociaux. Sur les images, on la voit être tirée au sol par un agent de police ou encore réclamer sa ventoline, un médicament utilisé par les personnes souffrant d'asthme, alors qu'elle est entourée de plusieurs policiers.

Un procès le 25 septembre

En garde à vue, l'infirmière à l'hôpital Paul-Brousse de Villejuif (Val-de-Marne) a reconnu avoir jeté des cailloux en direction des forces de l'ordre, selon une source proche du dossier, citée par l'AFP. Mais elle a affirmé que sa a colère n'était pas dirigée contre les policiers mais contre l'Etat. Elle a aussi évoqué la pénibilité de son travail, et ses journées de 10 à 14 heures au plus fort de la pandémie du coronavirus, dont elle a également souffert. Son arrestation avait mobilisé des députés de la France insoumise, dont certains avaient participé à un rassemblement devant le commissariat du VIIème arrondissement de Paris pour réclamer sa libération. Elle sera jugée le 25 septembre prochain pour «outrages» et «violences sans interruption totale de travail (ITT)» sur personne dépositaire de l'autorité publique.


Lire la suite sur Paris Match