Line Renaud maîtresse d'un milliardaire américain : comment elle a évité le divorce avec Loulou Gasté

·1 min de lecture

En Loulou Gasté, elle a trouvé un ami, un amant, et même un père. Pourtant, en 1964, Line Renaud, que l'on retrouve ce lundi 21 décembre aux côtés de Muriel Robin dans I love coiffure sur TF1, déjà mariée au compositeur depuis vingt ans, découvre "ce qu'est l'amour physique avec un homme". Cet homme, c'est Nate Jacobson, grand patron du Caesars Palace, avec qui elle vivra "une folle passion" qui manquera de la mener au divorce, comme elle le confie à nos confrères de Point de vue.

"Nous avons vécu une folle passion", assure l'amie intime de Brigitte Macron, et de poursuivre : "il me subjuguait. C'était formidable, destructeur aussi". Après avoir tenté à de nombreuses reprises de mettre fin à leur aventure, Line Renaud décide finalement de quitter Las Vegas, et par la même occasion, son amant. "Je pleure. Je suis en haut de l'escalier monumental du Caesars Palace, je cherche Nate, je veux lui dire au revoir. Loulou m'attend. Je finis par trouver Nate et je lui fais mes adieux. Il est bouleversé, moi aussi", se souvient-elle. Son époux découvre alors, médusé, que sa femme éprouve des sentiments pour un autre homme. "Loulou m'attend dans la voiture et me demande : 'tu l'aimes ?' (…) Je lui réponds : 'Je ne l'aime pas, je l'adore'. Maintenant que tu sais, tu veux divorcer ? Moi, je ne veux pas." Fou d'amour pour sa Line, Loulou lui pardonnera sa trahison.

Et pourtant, la chanteuse, sous le charme du milliardaire américain, cédera de nouveau à la tentation. Loulou Gasté l'a-t-il seulement (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Emmanuel Macron prudent avec les femmes : "Il était MeToo avant tout le monde”
Marlène Schiappa victime d’une fake news sur le salaire de ses collaborateurs
Edouard Philippe : ce "silence de glace" opposé à Emmanuel Macron lors d'un déjeuner
La reine du Bhoutan prend un engagement fort en pleine pandémie
Le saviez-vous ? Un acheteur d'Affaire conclue a participé à Koh-Lanta !