Line Renaud défend le droit de mourir dans la dignité

Par Marc Fourny
·1 min de lecture
Line Renaud en 2018
Line Renaud en 2018

« C'est une cause que je prends en main? » On connaissait son engagement dans la lutte contre le sida, mais Line Renaud est décidée à s'investir également dans le droit de mourir dans la dignité, à savoir laisser chacun choisir la façon dont il veut partir, quitte à programmer un suicide assisté. « Quand on est à la fin de sa vie, qu'on nous laisse partir, qu'on nous aide à partir, a déclaré, avec émotion, la comédienne dans l'émission Sept à huit ce week-end sur TF1. Il faut nous laisser partir, je le demande? » La concernant, en tout cas, elle prévient d'avance qu'elle refuse tout acharnement thérapeutique : « Ce sera dans mon testament, je ne veux pas qu'on prolonge inutilement », insiste Line Renaud, 92 ans, en ajoutant que trop de souffrances devraient impliquer un départ choisi. « Quand on souffre, on part, tranche-t-elle. Mais la vie est belle? »

Comme Delon, Masure et Delanoë

Line Renaud rejoint ainsi nombre d'artistes qui ont pris position en faveur du droit de mourir dans la dignité, à l'image du regretté Guy Bedos qui défendait le recours à l'euthanasie, un combat repris aujourd'hui par son fils Nicolas. L'aide active à mourir n'est pas permise en France, contrairement à d'autres pays, même si la sédation profonde et continue est autorisée en fin de vie. Une nouvelle loi est aujourd'hui demandée par plusieurs célébrités, comme Mylène Demongeot, Nicole Croisille, le journaliste Bruno Masure, l'ancien maire de Paris Bertrand Delanoë ou encore Al [...] Lire la suite