Line Renaud : son appel à Emmanuel Macron pour « le droit de mourir dans la dignité »

·1 min de lecture

A 92 ans, Line Renaud a traversé bien des époques, tutoyant les sommets de la gloire et fréquentant les plus grands artistes. Mais la comédienne a aussi dû composer avec de nombreux chagrins, ceux causés par la disparition d’êtres aimés. En 2017, c’est son Johnny Hallyday tant adoré qui tirait sa révérence, laissant derrière lui des fans et proches éplorés. Puis, Line Renaud a dû faire face à ses propres soucis de santé, notamment un accident vasculaire cérébral qui lui a imposé un repos total. Mais pas que. Depuis plusieurs mois maintenant, Line Renaud, qui s’est récemment fait vacciner contre le coronavirus, s’engage dans une nouvelle cause qui lui tient particulièrement à coeur : celle de mourir dans la dignité.

Si certains pays autorisent depuis de nombreuses années l’euthanasie, ou « l’aide au suicide assisté », ce n’est pas le cas de la France. Un constat que déplore Line Renaud et bien d’autres militants. C’est pourquoi la comédienne et de nombreuses personnalités dont Brigitte Lahaie, Valérie Trierweiler, Anne Sinclair ou Thierry Lhermitte, ont signé une lettre ouverte adressée à Emmanuel Macron, pour légaliser « le droit de mourir dans la dignité ».

« Des intubations ou des réanimations ont été imposées à des citoyens, certes âgés mais libres et résolus, à l’encontre de leurs directives anticipées ou de la parole de leur personne de confiance, mandatée à cet effet », écrit ainsi Jean-Luc Romero-Michel, président de l'Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité. (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Richard Berry accusé d’inceste : qui est Catherine Hiegel, la mère de sa fille Coline ?
PHOTO Pauline Tantot pose nue dans son bain, sa communauté se déchaîne
PHOTO Gérard Lanvin nostalgique : l'acteur partage un adorable souvenir avec son fils Léo
Richard Berry accusé d’inceste : ces publications de sa fille Coline Berry qui résonnent autrement
Pékin Express 2021 : découvrez la date de diffusion de cette édition chamboulée par la crise sanitaire