L'industrie de la mode émet plus de carbone que l'aviation et le transport maritime réunis, et ce n'est pas tout

Business Insider

Une cliente en train de faire du shopping lors de l'ouverture officielle du magasin Forever 21 à Times Square, à New York, le 25 juin 2010. Lily Bowers/Reuters

On sait aujourd'hui que certains aspects du monde moderne ont des impacts négatifs sur l'environnement — prendre des vols longs-courriers, utiliser des articles jetables en plastique, et même prendre la voiture pour se rendre au travail, par exemple. Mais quand il s'agit de nos vêtements, les impacts sont moins évidents. Alors que les consommateurs du monde entier achètent de plus en plus de vêtements, le marché croissant des articles bon marché et la multiplication des collections ont un impact sur l'environnement. En moyenne, les gens ont acheté 60% plus de vêtements en 2014 qu'en 2000. La production d'articles de mode représente 10% des émissions de carbone de l'humanité, assèche les sources d'eau et pollue les rivières et les ruisseaux. De plus, 85% de l'ensemble des textiles se retrouvent à la décharge chaque année. Et le lavage de certains types de vêtements envoie des milliers de morceaux de plastique dans l'océan.

Voici les impacts les plus significatifs de la fast-fashion sur la planète.

La production de vêtements a pratiquement doublé depuis 2000.

Des employés cousent des vêtements à l'usine de vêtements Estee à Tirupur, dans l'État du Tamil Nadu, au sud de l'Inde, le 19 juin 2013. REUTERS/Mansi Thapliyal

Source: McKinsey & Company

Alors que les gens ont acheté 60% de vêtements de plus en 2014 qu'en 2000, ils ont conservé leurs vêtements moitié moins longtemps.Un Irakien se regarde dans le miroir lorsqu'il achète des vêtements pour préparer la célébration de l'Aïd Al-Adha à Bagdad, en Irak, le 9 août 2019. REUTERS/Khalid…>> LIRE LA SUITE SUR BUSINESS INSIDER

Lire aussi : Voici comment Zara arrive à savoir quels vêtements vont vous plaire avant même que vous le réalisiez

Aussi sur Business Insider