L'Indonésie et les États-Unis organisent un exercice militaire en mer de Chine méridionale

Des milliers de soldats indonésiens et américains ont entamé, lundi 1er août, un exercice militaire conjoint de deux semaines. Des manœuvres qui visent à promouvoir la « coopération régionale » selon Washington, sur fond de tensions avec la Chine. Les États-Unis tentent de contrecarrer les plans de Pékin dans la région, et la possible visite de Nancy Pelosi à Taïwan crispe un peu plus les rapports.

On compte déjà au moins 4 000 soldats américains et indonésiens sur place, sur l'île indonésienne de Sumatra et sur les îles Riau, province composée d'îlots dispersés près de Singapour et de la Malaisie. Ces manœuvres annuelles, baptisées « Super Garuda Shield », ont commencé lundi 1er août. Elles doivent se poursuivre jusqu'au 14 août. Les soldats déjà présents vont être rejoints par des forces australiennes, singapouriennes et japonaises. C'est d'ailleurs la première fois que le Japon y prend part.

Une cérémonie d'ouverture avec toutes les nations participantes aura lieu mercredi, a déclaré un responsable indonésien. Le Canada, la France, l'Inde, la Malaisie, la Corée du Sud, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, le Timor oriental et la Grande-Bretagne participeront en tant qu'observateurs.


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles