L'indemnisation des victimes de l'amiante va augmenter en 2023

L'amiante est un minéral qui a la particularité de se composer de fibres extrêmement fines. Autrefois très utilisé dans le domaine du bâtiment (pour l'isolation, les toitures, les cheminées...), ce matériau est interdit en France depuis 1997.

En effet : l'exposition à l'amiante est particulièrement nocive pour l'appareil respiratoire. Les personnes exposées à ce minéral peuvent notamment développer des plaques pleurales (une fibrose dans les poumons), une pleurésie (du liquide dans les poumons) ou encore un cancer broncho-pulmonaire (aussi appelé "cancer du poumon").

Les bénéficiaires vont recevoir un courrier précisant s'ils sont concernés

En 2021, près de 17 300 personnes ont déposé un dossier auprès du Fonds d'Indemnisation des Victimes de l'Amiante (FIVA) : la mission de celui-ci est "d'assurer la réparation intégrale de l'ensemble des préjudices subis par les victimes et leurs ayants droit résultant directement d'une exposition à l'amiante sur le territoire de la République française".

Bonne nouvelle pour toutes les victimes de l'amiante : dans le cadre de la loi du 16 août 2022 pour la protection du pouvoir d’achat, les rentes versées par le Fonds d'indemnisation des victimes de l'amiante (FIVA) seront revalorisées à hauteur de 4 % avec effet rétroactif au 1er juillet 2022.

"Cette revalorisation sera effective dans le cadre des versements qui seront effectués le 30 décembre prochain aux bénéficiaires de rente annuelles et trimestrielles" (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Faire du sport : la bonne résolution de 2023 !
CBD : le Conseil d'Etat autorise finalement la vente de fleurs et de feuilles en France
Alzheimer : des chercheurs mettent au point un test sanguin pour diagnostiquer plus facilement (et plus tôt) la maladie
CHIFFRES COVID FRANCE. Ce jeudi 29 décembre 2022 : courbes, décès, les infos du jour en direct
Refusée aux Urgences le soir de Noël, une sexagénaire meurt d'une crise cardiaque