Comment l'Inde veut rentabiliser le désert grâce à l'énergie solaire

·2 min de lecture

Pour l'heure, l'Inde est le troisième plus gros émetteur de carbone du monde. Environ 70% de son électricité provient de centrales à charbon.

Derrière les dromadaires qui broutent l'herbe sèche à la lisière du désert de Thar, une oasis de panneaux photovoltaïques bleu cobalt s'étend à perte de vue. La ferme solaire géante de Bhadla est la pièce maîtresse du plan de l'Inde pour devenir un champion de l'énergie propre.

Pour l'heure, l'Inde est le troisième plus gros émetteur de carbone du monde. Environ 70% de son électricité provient de centrales à charbon.

Mais le Premier ministre Narendra Modi a annoncé lundi que le pays allait porter, d'ici 2030, sa part d'énergies renouvelables de 100 gigawatts (GW) actuellement à 500 GW, soit plus que toute sa production électrique actuelle. A cette date, 50% de l'énergie du pays devra être propre, a-t-il promis, tout en affirmant que l'Inde visait la neutralité carbone à l'horizon 2070.

D'une surface équivalente à la République de Saint-Marin, la ferme de Bhadla est située dans l’État désertique du Rajasthan. Avec ses 325 jours d'ensoleillement par an, c'est l'endroit idéal pour entamer cette révolution énergétique indienne.

Le projet est présenté par ses promoteurs comme un modèle de haute technologie, d'innovation et de collaboration public-privé.

Au Rajasthan, "nous disposons d'énormes espaces où aucune herbe ne pousse. Maintenant on n'y voit plus le sol: on ne voit plus que des panneaux solaires. C'est une transformation gigantesque", se félicite Subodh Agarwal, un des responsables de la politique énergétique de "l’État-désert", tel que le Rajasthan est surnommé.

"État solaire"

Au cours de la prochaine décennie, "ce sera un Rajasthan différent. Ce sera l’État solaire du Rajasthan", s'enthousiasme-t-il.

La construction de Bhadla, en plein désert, a eu un impact minimal sur l'habitat humain et l'agriculture. Quelques(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles