L'Inde va réintroduire des guépards, disparus du territoire national depuis plus de 70 ans

AFP/Archives - Lionel BONAVENTURE

L'accord signé le 20 juillet à New Delhi permettra de faire venir des guépards africains dans un parc national de l'Etat de Madhya Pradesh.

L'Inde a annoncé le 20 juillet qu'elle allait réintroduire sur son territoire le guépard, qui y a disparu depuis plus de 70 ans, grâce à un accord avec la Namibie qui va lui livrer le mois prochain un premier groupe de huit félins. L'Inde travaille à ce projet depuis 2020, quand la Cour suprême du pays avait autorisé l'introduction de guépards africains à titre expérimental dans un "endroit soigneusement choisi".

Dynamiser l'écotourisme

Le guépard asiatique est une espèce officiellement déclarée éteinte en Inde depuis 1952. L'accord signé le 20 juillet à New Delhi permettra de faire venir des guépards africains dans un parc national de l'Etat de Madhya Pradesh (centre) dans le cadre du 75e anniversaire de l'indépendance de l'Inde, le 15 août. "Achever 75 glorieuses années d'indépendance en rétablissant en Inde l'espèce terrestre la plus rapide du monde, le guépard, ravivera la dynamique écologique du paysage", a tweeté le ministre indien de l'Environnement, Bhupender Yadav.

"La réintroduction du guépard améliorera aussi considérablement les moyens de subsistance des communautés locales grâce aux perspectives d'écotourisme à long terme", s'est-il encore félicité.

Ciblés par le Maharaja Ramanuj Pratap Singh Deo

Le guépard est le seul grand carnivore à s'être éteint en Inde, principalement en raison de la chasse et de la disparition de son habitat naturel. Le Maharaja Ramanuj Pratap Singh Deo est généralement considéré comme ayant tué, à la fin des années 1940, les trois derniers guépards du pays.

Le parc national de Kuno-Palpur a été choisi comme nouveau foyer pour les guépards en raison de l'abondance des proies et des prairies. "L'objectif principal du projet de réintroduction est d'établir une population viable de guépards en Inde, et de lui permettre de[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles