L'Inde fait le bilan de sa pire vague de chaleur jamais enregistrée

Le gouvernement indien vient de présenter le bilan affolant de l’été torride qui vient de se terminer. Celui-ci a été le plus chaud et extrême jamais enregistré avec un nombre record de jours de canicule. Le pays devrait être l’un des plus frappés par le réchauffement climatique, mais peine à se préparer pour protéger les plus pauvres de ses effets.

De notre correspondant à New Delhi,

L’Inde a enregistré 203 journées de températures extrêmes, soit le plus grand nombre de son histoire. Le chiffre est cinq fois plus élevé que celui de 2021. Une journée de canicule est déclarée quand les températures de plaine dépassent les 45 degrés pendant au moins deux jours consécutifs. Le gouvernement arrive à ce chiffre en cumulant les différentes journées extrêmes ressenties dans une vingtaine de régions différentes, donc il peut y avoir plusieurs instances de canicule le même jour. Le nord du pays est clairement le plus frappé, et particulièrement le Rajasthan ou le Pendjab, à la frontière avec le Pakistan, avec environ 25 journées d’extrêmes températures en quatre mois, soit six fois plus qu'en 2021.

Dans le cas extrême d’un réchauffement planétaire de 2°C, comme c’est envisageable, il pourrait devenir impossible de travailler en extérieur pendant plus de la moitié de l’année dans une grande partie du pays. Pour répondre aux urgences, le gouvernement a créé un plan d’action sanitaire national, mais il met du temps à se déployer sur le terrain.


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles