L'Inde développe un missile pour gagner la supériorité aérienne face à la Chine et au Pakistan

·2 min de lecture

Triompher lors d’éventuels combats aériens contre ses deux principaux rivaux asiatiques. C’est dans ce but que l’Inde a lancé le développement du missile Astra Mark 2 (Projectile en Sanskrit). Cette arme spécialement conçue pour être embarquée par un avion de chasse peut abattre une cible à 160 kilomètres de distance. Ce rayon d’action énorme pour un missile air-air, permettrait aux aéronefs indiens d’attaquer des appareils ennemis sans se faire repérer visuellement.

L’Astra Mark 2 est également très rapide puisqu’il peut atteindre une vitesse de croisière supérieure à 5.500 kilomètres par heure. Grâce à des capteurs sophistiqués, cet engin aura la capacité de toucher sa cible à coup sûr, même pendant une tempête. Selon The Hindustan Times, cette arme made in India permettra à New Delhi de produire ses propres missiles aériens de longue portée. En effet, l’armée indienne se reposait jusqu’ici essentiellement sur la France, Israël et la Russie pour s’approvisionner dans ce type d’engin particulier qu’on nomme missile BVR (beyond-visual-range ou au-delà de la portée visuelle en Français).

Si l’Inde a tant besoin de nouvelles armes c’est pour contrer les avancées technologiques de ses rivaux principaux, le Pakistan et la Chine. “Les premiers essais auront lieu en septembre. Nous espérons que le développement de l’Astra Mark 2 sera terminé en 2022”, a annoncé le ministère indien de la Défense. New Delhi a confiance dans les capacités de son futur engin et estime “qu’il pourra même détruire des avions de chasse supersoniques protégés par des systèmes de brouillages normalement capables de dévier tous missiles ennemis”. Malgré ses capacités prometteuses, l’Astra Mark 2 aura tout de même une portée inférieure à celle de son rival chinois : le PL-15. Ce dernier ayant un rayon d’action de 350 kilomètres.

Les escadrons de l’armée de l’air et de la marine indiennes seront équipés de ce nouveau missile. Pour l’instant, on ne sait pas si les Rafale livrés par la France à New Delhi (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Linky : la CNIL rend sa décision sur les pratiques d’EDF
Une infirmière libérale aurait escroqué la Sécu pour près de 100.000 euros
Une interne en médecine se fait voler pour 700.000 euros de bijoux et maroquinerie
Ce patron du Lot-et-Garonne n’a trouvé personne sur les 50 CDI qu’il proposait
Gard : un homme victime d'une arnaque au téléphone à un numéro à 12 chiffres