L'incroyable parcours des Mercedes blindées de Kim Jong-un

Pour se procurer ces véhicules de luxe malgré l’embargo imposé à son pays, le leader nord-coréen fait transiter les voitures par cinq pays différents.

La Corée du Nord a beau faire l’objet de sanctions internationales très sévères… les produits de luxe continuent d’arriver jusqu’à Pyongyang. Selon un rapport du Center for Advanced Defense Studies, révélé par le New York Times, Pyongyang détourne largement les sanctions décidées par l’ONU et les Occidentaux pour importer des biens de luxe, particulièrement prisés par le leader Kim Jong-un. Si cette découverte n’est pas nouvelle, c’est la première fois que la pratique est documentée. L’étude décrit notamment le parcours des voitures de luxe pour arriver jusqu’en Corée du Nord.

L’image avait en effet fait le tour du monde en octobre 2018, lors d’une rencontre entre Kim Jong-un et le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo. Le leader de la Corée du Nord avait alors paradé avec une Rolls-Royce Phantom à 400.000 euros, rappellent Les Echos. Par la suite, Kim Jong-un s’était affiché à bord de berlines Mercedes haut de gamme, lors de ses rencontres avec Donald Trump, le président chinois Xi Jinping ou le président russe Vladimir Poutine.


Des berlines qui voyagent à travers cinq pays

Selon le rapport du C4ADS, entre 2015 et 2017, Pyongyang s’est fourni en produits de luxe dans 90 pays à travers le monde. Ce chiffre est bien supérieur à la trentaine de pays qui sont considérés comme conciliants avec le régime nord-coréen, dressé par l’ONU. Des pays qui, techniquement, ne violent pas l’embargo sur les produits de luxe en cours contre Pyongyang puisque l’organisation internationale laisse le soin à chaque pays de définir ce qui est ou n’est pas un produit de luxe. L’Europe, par exemple, a identifié 348 produits, contre 158 au Japon.

Au-delà de ces différences de classement, le régime de Kim Jong-un est également passé maître dans l’art de la dissimulation. Il fait ainsi transiter par au moins cinq pays différents ses berlines de luxe avant de les réceptionner sur le sol nord-coréen. Selon l’étude,


(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :