L'incompréhensible couvre-feu à 18 h pour la ville ardéchoise de Tournon, séparée de la Drôme par un pont

Un possible couvre-feu avancé à 18 h Pour le ministre de la santé, Olivier Véran, le virus circule encore trop rapidement dans certaines régions. Il est envisagé d'avancer de deux heures le début du couvre-feu dans une vingtaine de départements où le taux d'incidence dépasse les 200 pour 100 000 habitants. L'interrogation à Tournon, en Ardèche Cette annonce concerne Tournon en Ardèche, très impactée par l'épidémie. Les habitants de cette commune de 11 000 habitants, limitrophe de la Drôme, s'interrogent. Seul un pont sépare les deux départements. Et de l'autre côté du Rhône, pas de couvre-feu avancé à 18 heures.Moi par exemple je vis en Ardèche mais je travaille en Drôme, il n'y a qu'un pont qui nous sépare, c'est un peu idiot. Une habitante de TournonCette situation est un casse-tête pour Frédéric SAusset, le maire (LR) de la ville ardéchoise. L'édile évoque un nombre élevé de personnes qui traverse le pont tous les jours pour travailler à des horaires très différents ou simplement aller récupérer les enfants à la garderie. La mesure serait applicable le 2 janvier Alors couvre-feu à 18 heures ou 20 heures ? L'objectif est de ralentir l'épidémie qui en Ardèche touche principalement les plus de 65 ans. L'hôpital de Tournon est fortement impacté par cette deuxième vague.