Limousin : retour sur le cas rare d'un habitant décédé après avoir été en contact avec une chauve-souris

En août 2019, un homme est décédé au CHU de Limoges (Haute-Vienne), des suites de la rage. Il avait été probablement en contact avec une chauve-souris. Alors, depuis, dans la région, l’animal est un peu devenu la bête noire, comme au temps des vieilles croyances. Début janvier 2021, plusieurs habitants ont téléphoné à un chiroptérologue, un spécialiste des chauves-souris, car ces petites bêtes ont élu domicile chez eux. "Actuellement, elles sont en hibernation, donc il faut les déranger au minimum si possible", explique Antoine Roche. Un animal peureux L’hiver, la chauve-souris s’installe à l’abri, dans des zones humides. Mais elle peut parfois être porteuse de virus, comme celui de la rage. L’expert rappelle en outre qu’elle se nourrit d’insectes et a très peu de raisons de mordre un être humain. L’animal tend à craindre l’homme, et le seul motif qui pourrait lui faire sortir ses dents, serait qu'il se sente menacé, si on tente de le saisir avec la main, par exemple. La chauve-souris adopterait alors une posture de défense.