Limoges : cas rarissime d'un homme mort de la rage après avoir été en contact avec des chauve-souris

·1 min de lecture
En 2019, un homme est mort à Limoges après avoir été en contact avec des chauves-souris. Un première dans le monde depuis 35 ans...

Grande première en France métropolitaine. Alors que la rage est officiellement éradiquée depuis 2001, un homme en est mort en 2019 après avoir été probablement griffé ou mordu par une chauve-souris.

Un cas rarissime mais bien réel. Un patient du CHU de Limoges est mort en août 2019 après avoir contracté la rage suite à un contact avec une chauve-souris, rapporte CNews, qui reprend une information révélée début novembre par le site mesvaccins.net et confirmée par l'AFP.

Selon l'institut Pasteur, ce décès est une première en France métropolitaine, où depuis 2001, la rage est officiellement éradiquée. Le sexagénaire étant mort d'une inflammation du cerveau d'origine inexpliquée, des examens, menés par l'institut, en partenariat avec l'hôpital Necker, avaient été réalisés post-mortem pour tenter de lever le voile sur les circonstances de ce décès.

"Cela fait 35 ans qu’un décès de ce type n’était pas arrivé dans le monde"

Ils ont révélé que la victime avait contracté un lyssavirus - un type de virus de la rage - transmis par des chauves-souris. Le défunt, qui abritait des chauves-souris dans son grenier, pourrait donc avoir été griffé ou mordu par l'une d'entre elles.

"Cela fait 35 ans qu’un décès de ce type n’était pas arrivé dans le monde", a fait savoir un responsable de l’Institut Pasteur.

Ce contenu peut également vous intéresser :