Limoges : le port du masque rendu obligatoire… à cause des médias

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Depuis le 26 mars, le port du masque est obligatoire dans les rues de Limoges.
Depuis le 26 mars, le port du masque est obligatoire dans les rues de Limoges.

C'est une médiatisation dont la ville se serait bien passée. Depuis le début de l'épidémie et jusqu'au 26 mars dernier, Limoges faisait figure d'exception : la commune de Haute-Vienne était la seule de France où le port du masque n'était pas obligatoire. Une décision du maire Les Républicains de la ville, Émile Roger Lombertie, un ancien médecin : « C'est du bon sens. Quand il y a du monde, le masque est nécessaire et les gens le portent. Quand il n'y a personne dans les rues, il est inutile. Il faut savoir faire confiance à la population », plaidait-il auprès du Parisien.

Seulement, depuis plus d'un mois, ce régime particulier n'est plus de mise, pour le plus grand malheur des habitants, habitués à flâner en toute liberté dans leur ville. En cause : la surmédiatisation de cette exception? et peut-être la colère du Premier ministre, Jean Castex, raconte le quotidien francilien.

À LIRE AUSSICovid-19 : les départements où les variants circulent le plus

Une exception qui « a rendu Castex zinzin »

Tout a commencé par la publication d'un article du Parisien, suivie d'une dépêche de l'Agence France-Presse (AFP), qui ont porté l'histoire au niveau national. Tour à tour, les médias se saisissent de l'affaire, étonnés qu'une ville de plus de 100 000 habitants puisse être exemptée de port du masque. Les télévisions, radios et journaux débarquent à Limoges, le maire de la ville est notamment interviewé sur Europe 1, ainsi que dans les JT de 13 heures de TF1 et de France [...] Lire la suite