L'immigration, un levier de croissance et d'innovation mal exploité en France

·1 min de lecture

Plaider pour plus d'immigration n'est certainement pas à la mode en France. Pourtant, c'est ce que fait un groupe d'économistes, auquel nous avons participé, dans une toute récente note du Conseil d'analyse économique (CAE), organisme placé auprès du premier ministre et ayant pour mission "d'éclairer, par la confrontation des points de vue et des analyses, les choix du gouvernement en matière économique".

À la suite d'un travail collaboratif incluant d'autres économistes, engagé depuis septembre 2020, la note conclut que l'immigration en France est moins qualifiée, moins diversifiée et moins nombreuse que celle d'autres pays développés. Les auteurs reviennent ainsi sur le contraste entre un débat public dominé par les questions identitaires et sécuritaires, et un consensus scientifique de plus en plus solide sur les effets économiques positifs de l'immigration, surtout ceux sur la croissance économique à long terme.

Parmi ces effets, ceux qui passent par les liens entre immigration et innovation font l'objet d'un focus accompagnant la note, qui résume les résultats des études internationales les plus récentes et fait le point sur la France (d'autres focus approfondissent le rapport entre migration et finances publiques ou le marché de travail, ainsi que l'impact économique de l'accueil des réfugiés).

Un paradoxe français

Comment l'immigration peut-elle soutenir l'innovation des pays d'accueil ? L'évidence empirique met en évidence trois mécanismes. Le premier est celui du tran...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles