Limiter le réchauffement climatique à +2 °C est encore possible

·2 min de lecture

Est-il encore possible de limiter le réchauffement climatique à 1,5 °C au-dessus des moyennes préindustrielles ? Un certain nombre de pessimistes seront tentés de répondre non. La plupart des scientifiques aussi. Sauf, comme le rappelait le dernier volet du 6e rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) publié en début de mois, à consentir avant les trois prochaines années, et pour plusieurs décennies ensuite, des réductions drastiques de nos émissions de gaz à effet de serre (GES). De l’ordre de 37 % d’ici 2030 par rapport aux niveaux de 2010 !

La probabilité d’atteindre +1,5 °C de réchauffement augmente à vue d’œil

Les ambitions actuelles des gouvernements en la matière ne sont pas à la hauteur. Des chercheurs de l’université de Melbourne (Australie) soulignent toutefois aujourd’hui que pour limiter le réchauffement climatique à 2 °C — avec une probabilité d’au moins 50 % —, il nous suffirait de tenir les objectifs de baisse de notre empreinte carbone pour 2030 fixés en 2015 par l’Accord de Paris sur le climat et actualisés lors de la 26e Conférence des parties signataires de la Convention climat (COP26) tenue fin 2021 à Glasgow (Écosse). Mais aussi, ceux fixés pour l’échéance un peu plus lointaine du milieu de ce siècle.

Pour en arriver à ces conclusions, les chercheurs ont passé au crible les objectifs de 196 pays, mais aussi les données disponibles sur les émissions de GES notamment dans le secteur des transports. Leurs travaux donnent les émissions de l’ensemble de l’économie au niveau national à partir des données et des promesses climatiques puis les agrègent au niveau mondial. Ils utilisent ensuite des simulations climatiques probabilistes pour déduire le réchauffement futur.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles